Randonnée dans la réserve naturelle de Zingaro

La réserve de Zingaro permet de découvrir un espace naturel protégé en bord de mer. On peux s’y baigner, randonnée avec différents niveaux de difficulté. Mais aussi se cultiver grâce aux petits musées et expositions dans les cabanes le long du chemin principal. Bienvenue dans une réserve naturelle hors du temps de la Sicile.

Comment s’y rendre ?

Situé à 1h30 à l’ouest de Palerme en voiture, deux entrées existent pour cette réserve. L’une du côté de Scopello et l’autre à son opposé, soit l’entrée Nord et accessible uniquement avec un véhicule.

Pour venir en bus il faudra être patient, puisque les liaisons sont longues et peu fréquentes. En effet, seulement trois par jour pour se rendre à Scopello depuis Palerme. Le trajet dure entre 3h et 4h, et si vous prenez le train des correspondances avec le bus sont à prévoir à mi chemin. Je vous conseille de dormir vers Scopello si vous choisissez l’option transport en commun.

Vous l’aurez compris le plus simple est bien de louer un véhicule pour y aller, prévoyez une journée sur place pour profiter au maximum du lieu féerique.

Une précision pour les camper, il est possible de dormir sur le parking de l’entrée Nord. L’endroit est assez calme mais aucune commodité sur place. En basse saison, le parking est presque vide.

Réserve naturelle hors du temps

Il faut savoir une cette randonnée est payante, soit 5€ par personne. Mais le prix reste correct pour une réserve naturelle, de plus c’est la première de la Sicile. L’état soigné explique très bien le prix, comme je l’ai indiqué plus haut dès que l’on rentre dans ce parc on à l’impression d’être hors du temps.

En effet, la Sicile n’est pas connue pour sa propreté irréprochable mais à l’intérieur de ce site c’est un tout autre univers que l’on découvre. De la végétation luxuriante, palmiers de toutes sortes et cactus non abîmés tout autour des sentiers. On sent l’entretien minutieux de l’Homme mais sans dérangé pour autant la nature. Cela se ressent aussi dans la faune très présente. Mais pas forcément visible pour notre œil.

De l’entrée Nord à celle du Sud le sentier longeant la mer fait 7km environ sur du plat avec quelques montées et descentes rapides. Mieux vaut s’équiper de bonnes chaussures car le chemin est rocailleux. Le long de cette balade plusieurs plages sont accessibles, il n’est donc pas nécessaire de faire les 7km pour se poser sur une des merveilleuse criques de la réserve.

D’autres sentiers sont proposés d’un niveau de difficulté plus important car ils partent dans les hauteurs et se sont des randonnées à faire dès fois sur plusieurs jours.

Dans cette réserve, il est aussi possible de faire du snorkelling avec son matériel, la mer turquoise est remplie de petits poissons et il suffit de mettre la tête sous l’eau pour les apercevoir. Des tables de pique-niques ainsi que quelques bancs sont disposés autour du chemin principal. De plus, deux, trois musées exposent des pièces anciennes de la région mais aussi des ateliers de confections artisanales en tout genre. Pour finir, vous pouvez aussi explorer de grandes grottes où habitaient des populations de la préhistoire.

Petit bémol pour l’orientation du site. Il est orienté Nord-Est ce qui signifie qu’en basse saison les criques sont à l’ombre dès 15h. De plus la plage la plus proche de Scopello est vite pris d’assaut alors que celle de l’entrée nord beaucoup moins. Si vous êtes motorisé garez à l’entrée nord pour plus de tranquillité. Une des criques pour faire du snorkelling à coup sûr est celle de « Cala Berretta. Et la « Cala del’Uzzo » est celle qui bénéficiera de la luminosité le plus longtemps mais surtout de sable fin et dorée.

Pour conclure, sur cette magnifique réserve je vous conseillerais de prendre la journée pour la découverte du site. Que ce soit pour vous baigner dès la première plage ou bien pour réaliser les 15km (l’aller-retour) du sentier principal. De plus, la ville au sud : Scopello est une visite à ne pas manquer si vous passer dans le coin.

Si vous voulez découvrir d’autres randonnées en Europe, c’est par ici.

You may also like

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *